frde

Moutardes et sauces de la Fille-Dieu

© Frédéric Marro
© Frédéric Marro

Pour acheter de la moutarde ou des sauces cliquez ici


Article d'une journaliste

Convivialité, douceur du regard et de la voix, joie de vivre transparaissent tout au long du dialogue avec Sœur Marie-Claire, Mère Abbesse, et Sœur Claire, cellérière (économe du couvent). Avec leurs consœurs, elles mènent une vie d'ascèse, ponctuée par sept offices quotidiens, dont le premier débute à 3 h 45 du matin; elles y célèbrent le Seigneur et prient pour le prochain. Adeptes de la règle de saint Benoît Ora et labora (prie et travaille), elles y puisent leur sérénité.

Les soeurs fabriquent 4 sortes de moutarde:
la moutarde au miel,
la moutarde forte,
la moutarde extra forte,
la moutarde à l'ancienne.

Fidèles à leurs vœux de pauvreté, elles ne manquent cependant pas de réalisme face à leurs obligations financières. Elles paient leurs impôts et rétribuent correctement leur concierge, un père de famille qui sait mettre la main à tous les travaux inhérents à ces grandes bâtisses.

Leurs moyens d'existence s'amenuisent du fait de la baisse des effectifs; d'une trentaine de religieuses dans les années 90, elles ne sont aujourd'hui plus que dix-huit. Elles tirent leurs revenus de la fabrication des hosties, dont la production diminue elle aussi pour cause de désertion des offices religieux. Elles disposent de quelques chambres d'hôtes pour des retraites, un hébergement qui leur procure des rentrées modestes puisque chacun donne selon son bon vouloir. L'assurance vieillesse de leurs consœurs qu'elles entourent avec dévouement les aide à vivre, mais lorsque des soins spécifiques sont indispensables, elles se résignent à les confier à un EMS et, dès lors, cette source de revenu s'amenuise fortement.

En 1987, l'Association des Amis de la Fille-Dieu a été créée avec l'appui de la Confédération, du canton de Fribourg et de nombreux donateurs pour faire mieux connaître la communauté et restaurer l'église. Ces efforts ont permis de rassembler les moyens financiers nécessaires pour contribuer à la restauration et au réaménagement du monastère.

C'est après discussion pour trouver une nouvelle source de revenu qu'un membre de l'association leur a suggéré la fabrication de la moutarde. Sœur Claire a retrouvé au sein de l'Abbaye une recette à l'ancienne de moutarde, composée de produits naturels et ne contenant aucun émulsifiant. Quatre spécialités ont été remises au goût du jour par une spécialiste, amie de la Fille-Dieu, et approuvées par l'Inspecteur des denrées alimentaires. Comme le dit Sœur Claire, responsable de ce secteur: "Nous avons choisi la moutarde parce que c'est un produit assez inédit en fabrication artisanale et qui ne nécessitant pas d'investissement supplémentaire, nous pouvions utiliser notre cuisine récemment rénovée. Comme nous ne disposons que de deux heures consécutives entre les offices, ce produit a l'avantage de ne pas se déprécier lorsqu'il doit reposer.

La moutarde est fabriquée selon une recette à l'ancienne, avec des produits naturels et sans émulsifiant.

Les Sœurs ont présenté leurs diverses variétés, à savoir moutarde à l'ancienne, forte, extra forte et au miel, pour la première fois en 2006 au Salon suisse des goûts et terroirs à Bulle. Elles ont maintenant un petit réseau de grossistes et elles écoulent 2000 pots par an.

Un joli résultat pour cette fabrication sans main-d'œuvre extérieure.

                                                                                                     ANNE-MARIE PEIRY

Pour acheter de la moutarde cliquez ici

Powered by hemmer.ch SA