frde

Bienheureuse Marguerite Bays

Test alternatif

1815 - 1879

27 juin 2016 mémoire liturgique de
Bienheureuse Marguerite Bays

lecture aux Vigiles et homélie à l'Eucharistie.

 

 

Cette paysanne de chez nous naît le 8 septembre 1815, à la Pierraz, commune de Chavannes-les-Forts, paroisse de Siviriez.

Humble laïque tournée vers Dieu dans une prière intense, proche de tous et se dévouant sans compter dans un amour de prédilection pour les pauvres, les malades et les enfants, elle exerce le métier de couturière, travaille au ménage et quelquefois aux champs.

Elle est miraculeusement guérie d’un cancer aux intestins le 8 décembre 1854, jour de la proclamation du dogme de l’Immaculée Conception.

Avec les pèlerins de la Glâne rassemblés au sanctuaire de Notre-Dame de l’Epine à Berlens pour une cérémonie d’envoi, elle aime se rendre, en trois jours de marche, à Notre-Dame des Ermites à Einsiedeln. Son cœur est ouvert aux dimensions de l’Église universelle et du monde.

Admise dans le Tiers-Ordre de Saint François d’Assise le 22 février 1860, elle fait profession l’année suivante en l’église des Capucins de Romont.

Le 8 septembre 1865, marraine Marguerite a 50 ans. Elle accompagne sa filleule Alphonsine Ménétrey qui entre ce jour-là comme postulante à la Fille-Dieu.

A sa prise d’habit, Alphonsine Ménétrey devient moniale sous le nom de Soeur Lutgarde. Le 23 décembre 1883 elle est élue abbesse (+ 19 octobre 1919).

 A la demande de Mère Lutgarde Ménétrey, Monseigneur Marilley, l’évêque du diocèse, donne à Marguerite Bays, qu’il connaît bien, l’autorisation d’entrer en clôture lorsqu’elle vient en notre monastère pour participer à la retraite annuelle des moniales.

Bienheureuse Marguerite Bays renouvelle ses forces et trouve sa joie de vivre dans l’Eucharistie, dans la lecture de l’Evangile et la méditation des mystères du Christ, particulièrement celui de la Passion. Elle est stigmatisée pendant 19 ans.

Elle meurt à la Pierraz le vendredi 27 juin 1879, à 15h, vendredi de l’Octave du Sacré-Cœur.

Elle est béatifiée le 29 octobre 1995 par le pape Jean-Paul II.

Nous sommes en attente de sa canonisation.

 

« En Marguerite Bays,
nous découvrons ce qu’a fait le Seigneur pour la faire parvenir à la sainteté:
elle a marché humblement avec Dieu,
en accomplissant tout acte de sa vie quotidienne par amour.
Marguerite Bays nous encourage à
faire de notre existence un chemin d’amour. »

 Saint Jean-Paul II, Homélie de la béatification, 29 octobre 1995

 

Pour en savoir plus, voir   >>> Le site de la Fondation Marguerite Bays

Sur les pas de Marguerite Bays   >>> un pèlerinage en pays de Fribourg

Powered by hemmer.ch SA